Adopter une démarche écoresponsable dans mon entreprise

Depuis plusieurs années, les experts nous alarment sur les effets causés par le rejet de CO2 qui engendre des émissions de gaz à effet de serre et participe au réchauffement climatique.

Aujourd’hui une multitude de pratiques pourtant souvent méconnues s’offrent à nous pour, à notre échelle, affronter l’urgence climatique.

Dans cet article, nous allons essayer de comprendre pourquoi et comment initier une démarche écoresponsable dans les entreprises.

Quel est l’impact environnemental des activités Internet et numériques dans le monde ?

Aujourd’hui, Internet est un incontournable de la vie des entreprises : 81 % des dirigeants de PME/TPE françaises estiment que le numérique est un outil indispensable (ils étaient 78 % en 2021 et 68 % en 2020), vecteur d’une meilleure communication auprès des clients et des collaborateurs.

Les TPE PME sont convaincues par le numérique et développent leurs compétences. © France Num

Ainsi, Internet est devenu l’un des plus gros consommateurs d’électricité dans le monde. En France, la fabrication de chaque kWh électrique n’émet que 0,09 kg d’équivalent CO2 tandis que la moyenne des pays de l’OCDE est d’environ 0,5 kg d’équivalent CO2 par kWh électrique.

Selon l’ADEME*, le numérique serait responsable de 4 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Il polluerait 1,5 fois plus que le transport aérien et serait à l’origine de 10 à 15 % de la consommation d’électricité mondiale.

En mars 2019, le groupe de réflexion sur la transition carbone The Shift Project expliquait que la consommation d’énergie du numérique était en hausse de 9 % par an. D’après eux, il est possible de la ramener à 1,5 % par an en adoptant la « sobriété numérique » comme principe d’action.

*ADEME = Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie.

Pourquoi mettre en place des principes d’écoresponsabilité dans mon entreprise ?

Avant de mettre en place des principes écoresponsables, il est important de comprendre les enjeux sociétaux, économiques et environnementaux du numérique. Ainsi, il est nécessaire de remettre en cause l’organisation de l’entreprise en prenant conscience de la situation et en s’informant sur le sujet.

La prise de conscience

La première étape constitue une prise de conscience globale sur le sujet. Il s’agit de comprendre les raisons qui nous poussent à adopter des principes écoresponsables. Cette démarche se fait de manière progressive.

S’informer et se mobiliser

La seconde phase consiste à s’informer et à mobiliser les salariés. Green IT propose des formations pour sensibiliser sur le numérique responsable. De nombreuses agences se spécialisent dans le domaine de la transition écologique, tel que l’ADEME ou The Shift Project, et proposent des ressources en ligne pour vous aider dans vos démarches.

Passer à l’action

Après avoir pris conscience des enjeux liés au numérique dans votre entreprise et vous être informés sur la notion d’écoresponsabilité, vous pouvez agir ! Pour cela, nous vous présentons, dans le paragraphe ci-après, des recommandations pour contribuer à avoir un monde plus vert.

Quelles actions écoresponsables mettre en place au sein de mon entreprise ?

Au-delà d’actions simples (éteindre la lumière, baisser le chauffage…) il est possible d’ajouter une démarche écoresponsable, accessible à tous, dans le quotidien de l’entreprise.

Protéger notre vie privée

Le numérique facilite la collecte d’informations de navigation. Ces données circulent sur des serveurs puis elles sont revendues à des tiers pour êtres utilisées à des fins commerciales. L’utilisation de services respectueux de la vie privée limiterait la multiplication de données circulant sur le réseau informatique.

Dans son livre L’enfer numérique, Guillaume Pitron illustre ce phénomène avec l’exemple des trottinettes électriques. L’entreprise Uber affirme avoir collecté 100 pétaoctets de données soit l’équivalent de 660 milliards de photos postées sur Facebook ou une télévision allumée pendant 15 ans non-stop.

Adopter pour la sobriété numérique

Chez MicroSystem, on vous propose d’écoconcevoir vos services numériques en adoptant la sobriété numérique. Lors de la conception de votre site internet, nous prenons en compte vos besoins pour n’en retenir que des fonctionnalités utiles et essentielles. Pour rappel, d’après le Standish Group, 70 % des fonctionnalités demandées par les utilisateurs ne sont jamais ou rarement utilisées. Également, nous réduisons le poids des pages en optimisant les images. En moyenne, l’utilisation d’une image au format « .webp » est 30 % plus légère qu’une image « .jpg » ou « .png ».

Limiter le phénomène d’obésiciel

Contraction d’obèse et de logiciel, le phénomène d’obésiciel désigne les besoins en énergie croissants de logiciels complexes intégrant pléthore de fonctionnalités énergivores.

MicroSystem, limite l’envoi d’e-mails au sein de l’entreprise en utilisant une messagerie instantanée. Chaque jour, 319 milliards d’e-mails sont envoyés dans le monde, mais saviez-vous qu’un e-mail envoyé avec une pièce-jointe d’1 Mo est aussi énergivore qu’une ampoule allumée pendant 1 heure ?

Toutes ces bonnes pratiques permettent d’optimiser l’utilisation des ressources, de faire des économies sur le plan financier, mais surtout de réduire l’impact écologique et environnemental de l’entreprise afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Aujourd’hui, la responsabilité environnementale de chacun est au cœur des préoccupations, et malheureusement peu de personnes adoptent des comportements écoresponsables, remettant à plus tard le sujet de la problématique écologique. Pourtant, plus on intervient tôt, plus l’action du levier est importante alors n’attendez plus et passez votre site internet au vert dès maintenant !

Sources :
Rédacteur web chez MicroSystem depuis 2019. Diplômé d'un Master en Journalisme et communication.
Posts created 33

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut