• octobre

    30

    2019
  • 91
Rédaction de contenu : Comment simplifier des sujets complexes à l’écrit

Rédaction de contenu : Comment simplifier des sujets complexes à l’écrit

En tant que professionnel du marketing du contenu, vous serez confronté tôt ou tard à l’écriture d’un article sur un sujet complexe. Peut-être votre secteur est-il par nature compliqué et difficile à aborder, ou peut-être qu’une nouvelle loi va avoir des conséquences sur votre secteur et votre mission sera de la comprendre, de la disséquer, puis de l’expliquer à votre audience.

Ce problème peut se produire de diverses manières : les concepts abstraits, le vocabulaire spécialisé de haut niveau, et les sujets nécessitant une approche nuancée peuvent tous être difficiles à aborder et à présenter à un public non-spécialiste. Heureusement, il existe des stratégies pour surmonter ces difficultés.


Commencez par une vue d’ensemble

L’une des meilleures solutions est de démarrer par une vue d’ensemble. Plutôt que de vous concentrer sur ce qui rend votre sujet complexe, mettez à l’inverse l’accent sur ses aspects les plus simples. Par exemple, même si vous pourriez directement entrer dans les détails des lois régissant l’indemnisation des accidents du travail et la manière dont elles peuvent varier d’un secteur à l’autre, il est préférable d’expliquer globalement le principe de cette indemnisation et pourquoi elle existe. Plutôt que d’essayer de détailler tous les facteurs techniques qui doivent être pris en compte pour décider d’un investissement en bourse, commencez plutôt par expliquer le principe même de la bourse et des actions.

En offrant aux lecteurs une section « vue d’ensemble » de quelques phrases, vous leur donnerez le contexte nécessaire à la lecture du reste de l’article, rendant la lecture et la compréhension de celui-ci beaucoup plus facile.


Faites comme si vous parliez à un enfant de six ans

Albert Einstein aurait dit que « si vous n’êtes pas capable de l’expliquer à un enfant de six ans, vous ne le comprenez pas vous-même. » L’attribution de cette situation est certes discutable, mais elle n’en demeure pas moins pertinente. Les enfants disposent d’un vocabulaire bien plus restreint que les adultes, et leur compréhension du monde est également plus limitée.

Malgré cela, ils ont un potentiel énorme d’apprentissage de nouveaux concepts, pour peu que ceux-ci soient présentés de manière facile à appréhender. Si vous êtes incapable de présenter ce sujet en des termes compréhensibles par un enfant de six ans, cela peut indiquer que vous ne faites peut-être que répéter les termes employés par les experts plutôt que de les comprendre et de les restituer de manière simplifiée.

Essayez d’expliquer le sujet en des termes compréhensibles par un jeune enfant. Cela vous obligera à découper le concept et à le réduire à ses composantes de base. Si vous ne parvenez pas à communiquer clairement les idées en question, il se peut que vous ayez besoin de réfléchir ou de faire des recherches supplémentaires.


Utilisez une métaphore (avec précaution)

Les métaphores sont un dispositif incroyablement puissant, si elles sont bien utilisées. Par exemple, prenez le concept d’espace-temps tel qu’il est défini par la théorie de la relativité générale, qui ne peut être compris et exprimé avec précision qu’à travers des équations mathématiques complexes. Toutefois, une personne sans connaissances particulières peut approximativement comprendre les effets de la gravitation sur l’espace-temps en imaginant des objets qui « déforment » le « tissu » de l’espace-temps, comme un ballon disposé sur une longueur de tissu le ferait.

Les métaphores ne sont pas parfaites. Même une métaphore juste et pertinente ne pourra pas transmettre précisément la totalité du sujet à traiter, et si vous poussez trop loin la métaphore, elle risque de donner au public une idée fausse et incomplète du point que vous essayez de traiter. Vous pouvez limiter cet effet en gardant vos métaphores simples et directes, et en utilisant de multiples métaphores différentes pour traiter différents aspects du concept que vous essayez de partager.


Concentrez-vous sur de petites sections ou phases

Après avoir introduit la « vue d’ensemble » du sujet, vous pouvez vous concentrer sur des sections limitées, ou phases de développement. Par exemple, si vous essayez d’expliquer le fonctionnement d’un ordinateur, vous pouvez écrire des sections dédiées à chaque composant d’un ordinateur, comme le processeur, la mémoire RAM, et le disque dur.

Si vous êtes libre de choisir un format, vous pouvez même diviser le sujet et le publier sous forme de série d’articles courts et spécialisés. Ensuite, vous pourrez écrire un article complet qui comportera des liens vers chacun de ces articles dédiés à une composante du sujet, afin que les lecteurs rencontrant des difficultés avec le concept à un haut niveau puissent choisir de poursuivre la lecture comme ils le souhaitent.


Utilisez des citations

Vous n’êtes sans doute pas la première personne à traiter un sujet, même si vous êtes peut-être la première à essayer de le rendre compréhensible par un public non-spécialiste. Quoi qu’il en soit, vous aurez à votre disposition de nombreux auteurs que vous pourrez lire et citer pour améliorer votre propre article. Recherchez des citations qui peuvent décrire de manière brève et compréhensible certains éléments du concept que vous essayez d’expliquer, et n’ayez pas peur de les intégrer à votre propre article (sans oublier de bien attribuer les citations comme il se doit). En tirant partie d’explications issues d’auteurs différents pour décrire un seul et même concept, on peut augmenter sensiblement la compréhension du sujet pour le public visé.


Utilisez des phrases et des paragraphes plus courts

Tant que vous n’abusez pas de phrases tronquées, il est généralement bénéfique de raccourcir les phrases et les paragraphes pour les contenus publiés sur Internet. Cela peut avoir deux effets importants sur l’article. Tout d’abord, en vous obligeant à limiter la longueur des phrases, et en utilisant moins de phrases dans chaque paragraphe, vous serez forcé de vous concentrer sur un seul élément du sujet à la fois. Cela vous évite de dévier de votre sujet et d’inclure trop d’informations d’un seul coup.

De plus, cela donne au lecteur des points d’ancrage supplémentaires pour améliorer sa compréhension. S’il se sent perdu ou éprouve de la confusion, il n’aura qu’à relire une seule phrase pour mieux comprendre ce qui est dit. Il peut progresser une phrase à la fois jusqu’à ce qu’il commence à bien comprendre de quoi il retourne.


Utilisez les listes, numérotées ou non

N’importe quel sujet aura l’air moins intimidant et sera plus facile à comprendre une fois présenté sous forme de liste numérotée ou non. Les listes sont faciles à aborder, et elles permettent au lecteur de se concentrer sur un élément à la fois, sans pour autant perdre l’intégrité de la liste complète. Trouvez des excuses pour intégrer plus de listes à vos articles et formatez-les correctement, avec des titres en gras et des éléments brefs et concis pour attirer l’attention du lecteur moyen. Elles sont particulièrement utiles pour présenter des collections d’idées fausses, des fonctionnalités clés, ou encore des avantages et inconvénients.

Vous n’avez pas besoin de simplifier à outrance vos sujets de contenu pour les rendre compréhensibles (et vous ne devriez pas le faire), mais en utilisant quelques techniques pour réduire leur complexité, vous pouvez à la fois faciliter votre propre travail et rendre votre sujet de prédilection plus abordable pour votre public. Avec de la pratique, vous vous améliorerez et serez en mesure de présenter même les sujets les plus complexes de votre secteur sans difficulté.

Source : https://www.scoop-it.fr/

© Copyright 2015 - MicroSystem